Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Hallucinante Luciole
  • : Et si on faisait un tour dans la tête d'un être étourdi et écervelé ... ?! Une Histoire , ne reste qu'une Legende parmis d'autres ...
  • Contact
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 00:08

 

Chers amis,

Cela faisait longtemps que je n’avais pas pu partager avec vous quelques idées , récits ou mes nouvelles, et j’en suis extrêmement désolée.

Voyez vous … Halluciole a bien grandit. Elle a compris.

Par quoi commencer ?

Imaginez avec moi une jeune femme , arrivant à peine à la vingtaine , hippie , sourire jusqu’aux oreilles , et rondeurs ornant son petit corps . Rêveuse , ambitieuse et très créative . Attendant l’avenir avec impatience , et planifiant détail par détail l’arrivée des événements , entourée d’une multitude d’amis , elle se permettait de tout faire, de tout essayer . Rien n’était impossible . L’argent des parents qui coulait à flots dans les boissons, les sorties et les délices à fumée qui faisaient planer l’être en toute sa splendeur. Son monde tournait autour de ses collègues , sa sœur devenant de plus en plus proche d’elle , sa confiance qui se construisait  , ce petit exploit de toujours se rebeller . Amoureuse et fidèle , elle voyait la vie en rose.

Que demander de plus ?

 Lorsque nous sommes à l’apogée de tous nos désirs , au sommet de nos envies . Lorsque nous rencontrons des personnes ayant la même vision de loyauté d’amitié et de fidélité , ceux qui malgré notre côté peureux et peu confiant ont réussi à nous faire croire en le mythe de garder des individus a vie  existe …De pouvoir vieillir ensemble , de former une famille choisie par nous-même.

Oh ,mais qui dit vie parfaite , dit : Lui , oui lui l’homme de sa vie , celui qui la trouvait parfaite malgré tous les défauts qu’elle pouvait déballer rien qu’après un blague sarcastique , sentant qu’elle était dans l’obligation d’acquiescer tous ses travers et de les avouer pour se sentir réelle , lui qui lui faisait voir les choses en arc – en ciel , qui avait le même goût musical bizarre qu’elle et qui la comprenait dans ses idées les plus tordues , lui qui arrivait à saisir ses regards sans qu’elle ne chuchote un mot , lui qui la posait sur un piédestal et qui la chérissait à la vue de tous , qui se donnait au maximum pour la faire rire même s’il ne possédait aucun bien matériel , lui qui lui fit découvrir ses côtés les plus sombres et qui la fit sentir en confiance , au point qu’elle puisse tout partager avec lui , sans aucune gêne.

 Elle était comblée ... Voulant s’assurer que cela était bien de l’amour , elle s’asseyait souvent dans son coin et imaginait cet homme , amoché , ayant un gros ventre, ayant perdu l’usage d’un membre de son corps , ou simplement ayant une tête chauve démunie de ses sublimes cheveux noirs et doux . Elle se retrouvait à chaque tentative bouche Béa, sourire délectable, le cœur battant la chamade ayant comme seul et unique scénario final : Lui ! Assis dans son fauteuil et possédant toutes ces imperfections  à la fois qu’elle venait d’énumérer. Et elle, le regardant tendrement puis cavalant vers celui-ci , et se jetant sur lui en l’embrassant de part et d’autres. Elle en était sûre , elle était folle amoureuse . Ce n’était ni son physique de basketteur, ni ses cheveux parfaits , ni son sourire sexy qui lui plaisaient le plus , mais lui , rien que lui . Elle aurait pu vivre  en sa compagnie d’amour et d’eau fraiche comme ils disent , elle aurait supporté vents et marrées pour être avec lui . Tout ce qu’elle demandait en retour était qu’il l’aime à jamais de la manière dont il l’aimait.

Oui .. Le monde étudiant était pétillant , scintillant , vivant et amusant. Tout le monde attendait impatiemment la fin des études , afin d’enfin être libre , être responsable et indépendant. Le but étant d’avoir son salaire , et son autonomie. Ne plus ressentir cet ego refoulé ou cette fierté bâclée en voulant s’offrir quelque chose. Cela allait permettre à voyager , à découvrir les lieux tant convoités , à se préparer au monde des grands , mais surtout à perpétrer la culture amicale et amoureuse qui existait à l’école entre amis et amoureux . Tout le monde allait dévier vers le niveau supérieur de la relation. Les liens allaient devenir plus forts que tout, les objectifs allaient être planifiés communément …

Halluciole, elle , était dans son nuage , à voler , trépasser , et imaginer ce qui l’attendait . Elle se préparait à tous les scénarios qu’elle aurait la possibilité de vivre, à toutes les choses qu’elle voulait partager avec ceux qui étaient à ses côtés. Elle s’amusait à les visualiser habillés respectablement , jouant le rôle de l’adulte en entreprise , s’acharnant à arriver plus loin et à dépasser les autres , montrant leurs compétences et prouvant leur importance , pour qu’à la fin de la journée .. Toute cette petite populace puisse se retrouver autour d’un verre et partager … ils allaient se confier et s’entraider pour tous arriver au but final : Etre heureux et gagnants, Ensemble.

 

« Quand on est jeune, on associe la réalisation future de ses rêves aux existences qui vous entourent. À mesure que ces existences disparaissent, les rêves s'en vont. »
 Gustav Flaubert

Quatre années plutard :
 

Cette Jeune femme , ayant dépassé le quart de siècle , style propre à elle , sombre mais restant hippie et respectable vu son métier , souriante généralement mais très solitaire,  rondeurs ayant fondu un peu durant les années ,mais qui sont devenues nettement plus attirantes avec le nouveau style vestimentaire qu’elle arbore .

Ordonnée, responsable et très maternelle , elle est la meilleure dans son poste . Gradée à quelques années d’expériences , elle apprécie le fait d’être reconnue à sa juste valeur. Très posée, généreuse et toujours là pour aider , on l’aime beaucoup dans son travail . Chaque midi , elle prend son roman , ses écouteurs , de l’argent et son paquet de cigarettes … Se dirigeant vers le café calme qu’elle s’est désigné comme son antre personnelle.

Cet être très vivace qu’elle était auparavant , est devenu très calme . Toujours présent avec les bonnes personnes, sinon silencieux et prudent avec les autres . Elle préfère désormais s’éloigner du reste du monde pour se permettre de réfléchir, de s’isoler et rêver en écoutant sa musique ou dévorant un roman.

Seulement , les réflexions actuelles n’ont plus rien avoir avec celles qu’elle avait auparavant. Ces nouvelles idées , sont nettement plus philosophiques , touchant la race humaine en excellence  , les problèmes de sociétés , les comportements humains , l’injustice… Tout était sujet de remise en question.

D’ailleurs ces rêves qu’elle avait auparavant , se sont résumés par une parfaite catastrophe . Lorsqu’on grandit , on comprend que ce n’est pas toujours lorsqu’on a une bonne foi que tout le monde le comprendra et nous respectera. Nous comprenons facilement que ce ne sont que les personnes qui travaillent sur une relation toutes les deux qui arrivent à la garder. Et qu’une bonne ambiance et une entente mutuelle ne sont pas les bases seules d’un lien pour qu’il puisse durer. Nous comprenons que ce n’est pas obligatoire qu’un amour que nous étions sûrs d’assumer toute notre vie puisse avoir une fin belle et éblouissante. Nous saisissons que travailler et être responsable n’à rien avoir avec le  bonheur et que ces actes-là peuvent même résulter du  tout au tout à l’effet contraire sur nos vies.

Nous comprenons que les priorités ne sont pas toujours pareilles chez tout le monde. Et que la capacité d’une personne à tenir à ses principes dépend de chaque être humain. Nous comprenons que même ceux que l’on considérait les plus proches de nous, peuvent nous blesser sans aucun remords, et même en rire. Nous tombons des nues en découvrant que ce que nous racontaient nos parents, ou nos amis plus vieux n’était qu’un baratin. Ou pour ne pas généraliser, n’était que la représentation d’une exception qui pourrait éventuellement exister mais qui est très rare.

Alors oui , après 4 années , elle est célibataire et heureuse de l’être mais incapable de tomber amoureuse . Sa petite sœur est sa meilleure amie .La plus belle chose qui lui soit arrivé fut de découvrir en sa sœur une amie à vie. Elle considère actuellement que c’est son gain après toutes ces emmerdes, son cadeau parfait, sa lueur d’amour et d’espoir, son sourire permanant.

Elle essaie tant bien que mal de voir la vie en rose, ou du moins en rose pâle… elle se construit petit à petit en étant tout à fait méfiante.

Cette dernière se résume à se connaitre elle-même, à s’aimer encore plus qu’elle ne s’aimait avant. Car elle a saisi qu’il fallait tout d’abord s’adorer avant d’aller vers les autres, car cela était le meilleur moyen dans la vie pour rester forts et persévérant et surtout ne pas se casser le visage en avançant.

Se plaire dans son tourbillon d’incertitudes peut s’avérer fort dangereux et risqué, ceci dit elle en profite vu la satisfaction qu’elle ressort de ce sentiment…

" La philosophie tire sa valeur de son incertitude même"

Bertrand Russell

 

Partager cet article

Repost0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 22:44

lol

 

Yeux remplis de larmes, air triste et malade . Elle avait ses écouteurs aux oreilles, écoutait un de ces sons qui faisait rêver , ou du moins réfléchir  aux moments propices de la vie de tout un chacun. Idéalement elle aurait préféré être dans un endroit convenable , ou elle pourrait pleurer tranquillement , se lamenter et chanter bêtement les paroles surgies de ses oreillettes.


Mais non , elle était accroupie sur une file de dossiers à  analyser , gérer et trier. Son esprit en compote ramait entre ses idées sordides et les travaux si minutieux qu’elle devait effectuer.


Elle devait trouver le moyen le plus rapide , et le plus concret pour que tous ses maux de ventre s’arrêtent . Elle essaya un médicament  qui ne marcha pas du tout . Puis tenta de s’assoir  et mettre sa tête en bas ,entre ses jambes,  ceci n'a permis qu'à accentuer la douleur au lieu de la diminuer .


Etourdie , elle décida de se mettre dans un coin , et d’imaginer ce qui pourrait la soulager . De là les pensées ont fusées de partout tel des feux d'artifices en plein reveillon .Elle se voyait plantée au beau milieu  d’une petite salle remplie de monde . Fond sonore en rigueur  , un micro  , petit air nonchalant.


« Je souffre oui , j’ai très mal au ventre . Je ressens des couteaux transpercer ma chair . je sais pertinemment que ceci n'a rien avoir avec ce que j'ai mangé au déjeuner , ou ce que j'ai ingurgité durant ma pause café . Je n'en suis pas certaine certes , mais je sais que c’est bien plus profond et compliqué.


Bizarrement les éclats de souvenirs rappellent  combien ces afflictions étaient si douces , si délicieuses à une époque fut elle.


Papillon au ventre dit-on !


Vous savez ,cette sensation qu’un concert de rock se trame dans votre abdomen , ou qu’un match hard de paintball traverse votre bedaine , tout en couleur , tâches et autres bizarreries ornées du même style.Le sourire bien présent , l’air con et amusé. C’est cela ressentir de l’amour.


De bien des manières ce sentiment pourrait être expliqué , cerné ou juste raconté et cité. Chacun sa vision , son espoir vis-à-vis de cette émotion particulière.


La mienne est simple voyez vous ! Être amoureux , c’est tout d’abord sentir que ça monte monte monte au summum , jusqu'à n’en plus en finir . Tous les sens qui travaillent en harmonie , le cerveau en chaleur. Être amoureux c’est voir l’être chéri , et se sentir apaisé rien qu’en sa présence . C’est découvrir l’autre personne et être au fond de soi sûr que peu importe ce qui sera mis à nu , on l’aimera toujours.C’est aussi , vous montrer brad pitt à vous mesdames , que vous le trouviez très charmant , mais que vous préferiez quand même votre jules , votre bonhomme , votre homme .  Être amoureux , c’est vouloir le bonheur de celui qu’on  affectionne . C’est voir sa petite tronche matinale , cheveux en bataille , air aboulique et rigolo , mais le trouver toujours aussi beau , séducteur et attirant . C’est voir en l’autre , le frére , l’ami , l’amant , partager , mais respecter sa liberté. Aimer , c’est aussi s’amuser ,essayer , apprécier les petits moments . Peu importe l’endroit , le moment , l’heure , le temps … Tout devient subitement facile ! Les petits soucis , les petites engueulades familiales , les erreurs de parcours avec les amis . Etrangement tout a une solution , tout est résoluble.  


La vie devient plus claire.


Être amoureux , c’est accepter l’autre tel qu’il est , avec ses défauts , ses qualités , ses folies , son passé , ses moments d’égarement. En plus de soutenir , d’écouter , et d’aider sans juger , mais en faisant toujours en sorte d’être là en mode défense, en le protégeant du mieux qu’on peut . Être amoureux , c’est suivre le rythme de l’autre , s’équilibrer avec lui , et vivre les bons ainsi que les mauvais moments ensemble.


Oui , c’est cela être amoureux ! J’aurais pu continuer mon speech à l’américaine ,j’avais tellement de choses à rajouter  , mais mes maux de ventre ont disparu ! Alors.. Je devrais revenir à la réalité , me rappeler qu’être amoureux peut aussi causer beaucoup de souffrances . Mais au final , qui oublie vraiment un être qui a déjà été aimé ? Cette première personne pour qui l’on pouvait déplacer des montagnes ? Cette personne qui a tellement touché, que sa trace restera présente à jamais au fil des années ?


Personne , ou du moins j’en doute fort.


Bien à vous.


Ahem »

 

 

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 22:51

1185033_10151810941627381_1283775981_n.jpg

 

Je ne pouvais m’en empêcher 

Mes mains  ,mon cerveau me démangeaient

Esprit presque torturé

Ce petit bout de papier pour rédiger

Que dire , que ressentir  ?

Des sensations à en frémir

Il y a le bon , le mauvais

Le froid , la brise d’été

Il y’a le bien et le mal

Les agneaux et les chacals

On nait , on grandit

On vit et on subit

On profite des moments de joie , des coutumes

Puis on s’affaiblit dans l’amertume

Mes mots pourraient dépasser mes pensées

Mais , mon esprit lui , baigne dans une odyssée

J’ai vécu , j’ai vu et j’ai gouté

Puis je me suis assise dans mon coin pour observer

Premier amour , première déception

Je ne voudrais  revivre ça sans aucune façon 

Baiser gluant , sorties surprises

Haut décolté et cheveux en crise

Tempérament souciant fou et disjoncté

Transformés en un calme et paix opposés

De connaissances affluant de part et d’autre

Petit copain jurant par le terme «  notre »

A peu d’amis biens

Comptés sur les doigts de la main

Impressionner , jouer sans toute impunité

Rêver , profiter et rester libre sont devenus mots clés

Il m’en a fallut énormément de temps  

Pour comprendre que les paroles de mes parents débordaient de raison 

Un splif , un verre dans un coin égaré

Bien entourée , esclaffée de rire et aimée

Pour rien au monde , je ne voudrais voir ça changer .

Peine , haine ,rancune et colère

Souvent associés à des cratères

Détruisant tout sur leur passage

Même si on ne le veut pas , elles suivent l’usage

Je suis prête à les larguer les jeter

Les faire disparaître et les enterrer

Positive , souriante et pleine de vie je serais

Croyez moi , ce coté fifille vous reconnaitrez

Qu’on m’aime comme je suis ,  serait génial 

Qu’on ne le fasse pas , serait tout aussi normal

Mes conneries , mes gourdes sont phénoménales

Comme diraient mes amis , elles resteront surement dans les anales

A tous ceux qui m’ont aidé , adoré et apprécié

Je tiens à vous remercier  .

Un câlin , un rire , peuvent servir ,

Et puis au fond , je m’en rappellerais jusqu'à mon dernier soupir

Ainsi pour finir tous mes dires ,

Je vous demanderais seulement de ressentir  ,

L’innocence et la vague pureté de mes satires .

 

 

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 00:21

1236020 544818188923238 648880200 n

 

 

Chère   Petite fleur,

J’ai préféré te surnommer petite fleur , ça me paraissait plus frais et nettement plus respectueux envers une personne telle que toi .

 

Je suis , je t’écris ce petit bout de lettre pour

 

Tu sais, j’ai toujours voulu t’avouer certaines choses … Tu as toujours eu un caractère de chien  bien trempé  ! Une vraie peste chipie.  Mais c’est aussi ce  qui a toujours fais ton charme . J’aime bien quand tu dis des choses bêtes rigolotes quasi tout le temps, et quand tu te fais passer pour une blonde pour énerver les autres. Quand tu gueules  tu fais la tête car tu ne réussis pas à avoir ce que tu veux . Que tu changes d’humeur comme de chaussettes.

 

Cette manie de poster des statuts facebook avec des citations qui correspondent à ce que tu vis. J’affectionne tous tes gestes fous , ta personnalité généreuse , ton sourire innocent et tes yeux qui brillent en voyant un joint  une cigarette garnie de produits illicites passer devant toi .

 

Quand tu passes devant moi , le sang ne fait qu’un tour sur tous mes organes  même mon . Je me demande souvent comment je pourrais t’aborder, te dire ce que je ressens sans que tu fuis… Ou sans que tu ne penses que je suis un pervers immoral obscène et libidineux   un garçon aussi fourbe  que  les autres.

 

Je ne prétend pas être l’homme parfait, ni le garçon mystérieux et ténébreux que tu as tendance à magnifier . Mais je suis celui qui pourrait faire de ton monde , un sacré parc de jeux , une vraie bulle de bonheur . Je pourrais apprendre à jouer de la guitare , rien que pour tu puisses chanter tes mélodies préférées en ma compagnie . Je danserais  comme un pied certes pour te faire rire quand tu seras malheureuse. Je prendrais soin de toi quand tu seras malade, et que tu sentiras que tu es moche et dégueulasse  au bout du rouleau , car tu seras à mes yeux une parfaite sirène , un être lumineux qui rend mes jours meilleurs .

 

Quand on se disputera , je ferais toujours en sorte de te faire sentir que ce ne sera jamais fini , malgré l’ampleur de nos ébats , et que ces derniers ne font qu’accroitre le désir de rester à tes côtés et de me battre pour toi  nous .

Je t’embrasserais et je te comblerais de câlins. Je te serrerais fort quand tu douteras de tout , j’éteindrais la peur qui surgira et je t’empoignerais fermement pour te faire découvrir ce que la vie a à nous offrir .  On jouera aux cartes sur le sable d’une plage déserte, à saute mouton sous la pluie .. Je sais combien tu aimes ce genre de divertissements peu communs.

 

Hey petite fleur , tu n’as aucune idée de ce que tu réussis à me faire .

 

 

Je ne sais plus comment

Je t’aime  . 

Had

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 01:32

481680_497528246985566_146304175_n.jpg

 

 

 

Bien qu’elle croyait avoir une personnalité de fer, elle se retrouva emprisonnée au beau milieu de ses tourments . Perdue dans ses sentiments, un petit air paranoïaque , précédé par ce petit coté psychédélique et  affranchi .

 

Elle avait plusieurs fois fait allusion à ces demoiselles faibles, n’ayant aucun sens de l’indépendance, ni aucune once de fierté. Qui pleuraient à tord et à travers et ne savaient vers quelle voie se tourner, ni à quel sein se vouer. Tout ceci par amour lui diriez-vous. Entendant cette phrase , elle aurait été pliée de rire , juste à l’idée de voir qu’un humain pouvait perdre la tête pour un autre .

 

Mais voyez-vous … Elle avait oublié de suivre l’un des principes de vie qu’elle prenait tant de plaisir à exprimer aux autres. «  Principe numéro X : Se mettre toujours à la place des autres, au lieu de simplement les juger. »

 

Oui ,  les femmes sont bel et bien sensibles ( Pas toutes , pour ne point généraliser , mais la forte majorité ) . Les femmes ont bel et bien besoin de cette présence qui leur fait sentir qu’un petit point de leur puzzle défait, commence à prendre forme. Attention, présence , et soin leur deviennent besoin . Les femmes ont besoin de preuves , de petits mots , de petits gestes à leur égard . Quand elles sont amoureuses ,elles ne savent plus vraiment comment si bien gérer la relation , remarquent tout , dans l’idée qu’avec leur manière de faire , elles ne perdront jamais l’homme qu’elles ont finalement trouvé . Celui qui pour elle représente cet être qu’elles désiraient tant.  Cet être qu’elle ne retrouverons jamais , tellement celui qu’elles ont représente tout ce qu’elles veulent .

 

Elles arrivent à devenir hystériques pour des petites choses que seules elles peuvent comprendre ,aiment sentir que leur homme les veut elles et pas une autre , qu’il le leur démontre le plus souvent . Folles , rabat-joies , chiantes , étouffantes , excitées , vives , agitées … Ces synonymes sont ceux avec lesquels plusieurs hommes qualifient ces femmes là .

 

Mais messieurs voyez-vous , nous femmes , n’avons pas besoin de grand-chose ( Je parle bien des femmes normales et modestes , et non pas des salop**  voulant simplement des voyages , cadeaux et autres gâteries) . Un petit mot gentil de temps en temps , des rappels que vous aimez votre chérie ( Oui , nous femmes avons besoin d’entendre que vous nous aimez souvent , même si pour vous , nous le savons ! Mais oui ,  dites le quand même des fois ) , des petites attentions auxquelles elle ne s’y attendent pas , feraient l’affaire pour les adoucir et les rendre aussi mignonnes que des chatons .

 

 

 

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 20:57

281839_475533722512169_204166319_n.jpg

 

 

 

Il y a certaines choses , que seul vous , pouvez voir … Seul vous, pouvez comprendre . Vous avez beau tenté d’expliquer par tous les mots que vous connaissez ce que vous ressentez , vous restez tout de même dans le flou total . Vos émotions sont mélangées, brouillées … Et malgré toute belle chose qui se trouve dans votre existence , ce qui vous tracasse reste toujours pire , difficile à cerner .

 

La seule envie qui vous prend , est celle de vouloir fuir , et voir au-delà du mur , voir si cette blessure se refermera bientôt . On dit souvent que le temps guérit les blessures , seulement c’est tellement facile à dire mais difficile à faire , difficile  à déchiffrer et à concevoir quand c’est vous-même l’être  égaré .

 

N’avez-vous jamais eu l’impression , que vous étiez totalement englouti par les événements et dépassé par eux ? Que vos actes , vos réactions ne correspondent pas réellement à la personne que vous êtes sensé être ?  Ou simplement voir que vous êtes incapables de suivre ces centaines de conseils que vous prodiguiez autour de vous auparavant  . Incapable d’assumer ce qui se trame autour de vous et de voir l’indubitable arriver .

 

N’est ce pas ça l’être humain ? Un ensemble de petites parcelles aussi mystérieuses les unes que les autres , capable de folies , mais aussi des pires bassesses . Expert dans un domaine , mais abrogé et nul dans un autre . Une âme capable d’atteindre le summum du bonheur , pour le perdre au quart de tour , qu'elle le veuille ou non .

 

 

Oui , c’est ça la vie au fond … Des hauts et des bas . Il faut faire avec . 

Partager cet article

Repost0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 23:47

9697_450859798303225_1750728569_n.jpg

 

 

" Le voyage est un retour vers l'essentiel  "     Proverbe tibétain 

 

Fatiguée  , assise au bout du lit .. Un peu perdue  et déboussolée , elle pensa à la question ultime « Si je pouvais faire ce que je voulais , je ferais quoi ? »

 

Et de là , une cascade d’idées fit son apparition …

Tout d'abord  ! Acheter une caravane , avoir un pc portable un appareil photo , et faire le tour du pays , et pourquoi pas du monde . Apprendre les cultures , les connaissances culinaires , découvrir de nouveaux endroits exotiques , et sauvages . Toutes ces choses seraient partagées sur une toile, un site web englobant les aventures de la jeune demoiselle . Ses rencontres, ses surprises ,ses coups de cœur , ses déceptions .

 

Elle imagina commencer par son pays , découvrir les forêts , puis le "Sahara" , les petits villages isolés , apprendre à repérer   ce qui se cachait derrière les kilomètres qui la séparaient de ces endroits . Puis passer aux autres pays , et avoir la possibilité de découvrir toutes sortes de villes , de monuments .

Elle songea à faire une liste de ce qui pouvait bien l’intéresser lors de sa virée . Après quelques hesitations , elle se retrouva avec une feuille raturée mais toute remplie . On pouvait y apercevoir en grandes lignes  , «  L’ Australie » , avec ses fameux surfeurs , son espace naturel aussi profond et donnant envie d’excursions , puis , passionnée par l’histoire naturelle , elle visa  « L’Equateur » plus précisément «  Les îles Galápagos »  , elle désirait  nager avec ses requins inoffensifs ,  photographier et toucher ses fameuses tortures géantes .

 

Ensuite , passer au « Chili » à « Rapa Nui » , afin de découvrir ces célèbres statues sculptées à partir de la cendre volcanique comprimée . Ce voyage pourrait d’un autre côté lui permettre d’en savoir plus sur les volcans , leur provenance …

 Elle pensa  à visiter l’ « Egypte » ainsi que la « Grèce » , deux pays fortement connus pour leurs mythologies . Pharaons , pyramides , hiéroglyphes  en plus des musées , statues , ruines des grands conquérants grecques   .

 

Quant à  la « Chine » , elle était entourée en rouge . Pourquoi ?

Elle rêvait depuis toujours parcourir les 6700 km de la grande muraille ! Oui , voila ! Et partir en « Mexique » à « Chichen Itza » , qu’elle voyait souvent dans les films . Découvrir les ruines supposées être construites auparavant par la civilisation Maya .  Sans oublier la  « Suisse » , ses verdures , et ses beaux festivals vikings , faisant revenir toute personne à l’âge  du peuple scandinave   , à s’essayer à l’art du combat , aux tenues moyenâgeuses .

 

Ah et le «  Bresil » ,et son carnaval de Rio , la « Russie » pour enfin écouter la magnifique langue que ses habitants arborent , découvrir la place rouge et ses merveilles . Au bas de la feuille , on voyait , l'« Italie » , et ses canaux de venise , la ville de l’amour , du romantisme , de la beauté et de la bonne nourriture , ou bien  « Las Vegas » ville des plaisirs , du jeu de l’interdit , mais qui regorge tellement plus de surprises étonnantes .

 

Pour finir , le "Japon" , ah le Japon ...  Ses temples , ses cultures diverses , ainsi que sa fabuleuse gastronomie .

Oui , elle avait envie de s’évader , de voyager de ne plus revenir , de juste faire ce qui lui plaisait et en requérir les bénéfices d’une bonne santé mentale et psychique . Sentir la nature , comprendre l’humain d’hier ,d’aujourd’hui et même celui du futur . Sentir les choses … Recueillir autant de connaissances , pourrait la rendre aussi libre qu’un oiseau ayant appris à voler seul .Elle serait sans aucun doute , la plus fortunée , enchantée et heureuse des personnes .

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 16:16

 

livelovelaugh.jpg

 

 

Imaginez avec moi un instant … La vie qui vous donne la chance d’arriver à tous vos objectifs , d’accéder au summum du bonheur  .

 

Seriez - vous réellement heureux ?

 

Dans un cas qui m’est indépendamment connu, je dois avouer que la vision du bonheur ultime dépasse les limites du possible et du réalisable . Boucle infernale .Tant que nous avons ce que nous voulons, nous en désirons encore plus sans vraiment faire attention.

 

Nous sommes  tellement submergés par ce qui vous arrive , que nous voulons profiter de chaque nano seconde , toucher , vivre , essayer , sentir se passer . Ces choses que nous n’aurions jamais rêvé avoir , seront notre . Il y aura l’oubli , des loisirs , des instruments , des vocations profondes , du petit monde crée avec tant de soin .

Nous deviendrons en quelque sorte , une larve décomposée , suivant le rythme . Un mouton broutant de l’herbe en compagnie de toute son espèce , à dire qu’il n y aucune différence entre cette multitude d’êtres .

 

Et puis merde ,

 

Voyons le choses d’un autre angle . Vous êtes heureux , souriant  . Votre puzzle est parfaitement composé , votre cerveau est vide . L’esprit sauvage et aventureux que vous arborez dépasse vos espérances . Sur un tout nouveau nuage , vous nagez dans une mer paisible et dégarnie de toute espèce de souci , problème ou maux pourrant tout gâcher. C’est parfait . Seule chose qui peut tout détruire «  La peur de tout perdre » , et dans certains cas , les humains en général ont réellement du mal à ne pas penser à cette hypothèse , ce qui les mène à leur propre perte .

 

Comme l’a si bien dit  Olivier Lockert  :


" Faites simple : Préférez le BONHEUR "

Partager cet article

Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 11:36

tumblr_mik9lgXv7S1qlywy1o1_400_large.jpg

 

 

 

 

En pleine écriture de mon rapport de stage , je suis passée par la case «  Remerciement » , dans ce chapitre , toute personne est censée ( Obligée en d’autres termes) , de remercier en premier lieu  l’entreprise qui a bien voulu l’accueillir, puis le ou les encadrants s’ayant occupé d’elle et l’ayant aidé dans son parcours de stagiaire . Et enfin la ou le responsable de filière en plus des jurys afin de leur faire un peu plaisir . Fin bref !

 

Sincèrement , si nous devions  commencer à remercier certaines personnes nous ayant marqué lors d’un stage , nous ne penserons vraiment pas à cette liste si lourde , et si copiée / Collée !

 

Dans mon cas par exemple , je commencerais par remercier ,Les femmes de ménages , qui m’ont toujours supporté , et m’ont toujours laissé entrer la première à la salle de bain alors qu’elles étaient entrain de la nettoyer  .

 

Puis  Z.B, ma fort sympathique amie stagiaire , qui a toujours fait en sorte de m’écouter , de supporter mes envies de café et de partager avec moi son déjeuner . En plus de bien vouloir faire la gaie et choisir avec moi LES beaugoss des environs  tout en concoctant des plans aussi diaboliques et rigolos pour que je puisse arriver à les approcher.

 

Sans oublier  Tati N.  , eh oui , ma tati N. a été durant cette période  la tante que j’ai toujours rêvé d’avoir  . Cette femme qui veut vous rendre éblouissante avec des conseils de ouf . Grâce à elle , mes connaissances du «  monde féminin » , ont pu accroitre d’une manière plus que probable . J’ai appris à me maquiller parfaitement toute seule , en suivant toute sorte d’étapes aussi difficiles les unes que les autres . En plus d’avoir acheté grâce à elle , ma première trousse de maquillage de luxe ( Ma poche en a pris un coup ) . Puis à marier des couleurs que je n’aurais jamais osé marier , et enfin à avoir une idée plus correcte de ce que c’est que «  le look naturel pas naturel » .

 

 

Sans aucun doute , je ne pourrais oublier les agents de sécurité  , ces messieurs m’ont quasiment toujours sauvé la mise à cause d’oublis fréquents de mon badge personnel . Et S. Le jeune qui est à coté de mon bureau .Constamment présent lors de mes moments de doute , il a  surtout été là lors de mes besoins assez fréquents d’utiliser son imprimante .

 

Et pour conclure , Monsieur B. ! L’homme du stage , le grand père dingue que j’ai eu l’occasion de rencontrer . Cet homme qui sait tout sur tout le monde , qui te fait rire à chaque mot qu’il prononce , et qui te donne envie de vouloir postuler dans l’entreprise rien que pour le voir chaque jour et discuter avec lui . Ce dernier m’as permis d’aimer mes longues journées passées à travailler , puis m’a fait une liste de beaugoss que je voulais avoir  ( Un marieur en plus , que des qualités chez ce monsieur oui oui ! ) . En plus de m’avoir donné une idée nettement meilleure et lumineuse sur le boulot que j’étais censée faire après la fin de mes études , mais qui me faisait littéralement peur .

 

 

Oui .. !

ce sont ces gens là qui réussissent à nous marquer le plus . Cette petite famille qui devient notre monde lors d’une étape cruciale  de notre vie. Une période plus qu’importante, mais dans laquelle nous apprenons plus que de simples informations sur un métier ou un enrichissement technique .

 

Partager cet article

Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:43

BDihfepCYAAZjb8_large.jpg

 

Halluciole a grandit !

 

 

Beh oui , tout le monde grandit hein !

 

Voyons voir le topo de ces dernières années ! Avant Halluciole se qualifiait de garçon manqué , t-shirts à la tête de mort , pantalon Jean troué , Collier de chien , converses , vernis noir et cheveux teints et en bataille . Elle avait une chambre en noir et rouge , couleurs sombres qui démontraient à quel point elle en voulait à tout l’univers . Elle avait une certaine préférence pour les musiques plutôt « Loud » ,en gros toute sortes de METAL confondus, qui faisaient mal aux oreilles , mais qui avaient des tons plus qu’impressionnants . Elle collectionnait les briquets  , comme les bougies , les romans et les mecs . Toujours froide et peu compatissante envers la gente masculine , elle réussissait tout de même à plaire aux mecs qu’elle convoitait , puis à éprouver un certain plaisir sadique à y être arrivée tout en étant ce qu’elle était ! «  Un mec dans le corps d’une femme » .

 

Halluciole adorait lire , dévorait les livres , les encyclopédies et même certains dictionnaires de termes médiévaux ou de signes planétaires , elle appréciait le fait d’être transportée dans un monde de connaissances qui ne l’intéressait qu’elle seule . Elle ne regardait pas les infos , ne connaissait pas l’histoire de son pays ni de son gouvernement , n’avait aucune idée par rapport aux guerres , aux nominations à la présidence ou au ministère de certains pays , et des fois même ne connaissait même pas l’existence de certains sons que tout le monde chantonnait à l’époque .

 

Le plus amusant , c’est que malgré tout ce qu’on pouvait penser d’elle , elle n’y prêtait guerre attention ! Avec un nombre impressionnant de connaissances, elle vivait pleinement sa petite vie , sans avoir la sensation de manquer de quelque chose , mise à part une liberté sans limites que ses parents s’empressaient de lui enlever .

 

-          -    Des années après     -

 


Halluciole a pris encore plus de formes , donc plus de rondeurs , et DONC un complexe qui a fait apparition dans sa petite vie qui  était si calme . La musique à forte doses ne l’interessait plus autant que ça . Ayant passé beaucoup de temps avec son cousin X , et  participé à certaines de ses soirées , elle découvrit de nouveaux genres musicaux . Pas trop connus certes , mais spécialement magnifiques . Le rythme qu’ils dégageaient , donnait envie de se blottir dans un champs de fleurs colorées et de rêver yeux grands ouverts . Ils pouvaient transporter, sans aucun besoin d’usage de matières illégales .

 

Petit à petit , elle changea aussi la couleur de sa chambre , qui devint plus vive et  animée . Elle osa enfin s’acheter des robes , de lisser ses cheveux et de se faire une jolie frange , puis de changer la couleur de ses vernis et rajouter un chamarré de fresques vives d’habits dans sa garde-robe . Elle fit aussi l’expérience de devenir amie avec des "filles" ! Créatures suivant beaucoup de règles et faisant des guerres froides et sournoises ,  AVEC le sourire hein !

 

Au début ce n’était pas si bien parti . Découvrir le monde cruel , muni de jugements et de sadisme fit une sorte de grand saut à dépasser . Mais elle put trouver celle qui lui a correspondu , et avec qui elle pouvait être complémentaire , mais surtout elle-même .

 

Elle avait trouvé une vraie amie , qu’elle  souhaitait désormais garder pour de vrai . En plus de s’être mise à écrire ses idées dans un blog , et de s’être trouvée un surnom aussi fou que ses pensées tordues , elle se mit à chanter , pis à essayer de boire et fumer des substances illicites . A oublier de jouer avec les garçons et vouloir vraiment se caser , puis à se remettre en doute assez souvent pour mieux se perfectionner . Mais surtout , et le plus important , à apprennnndre à se maquiller ! Ah oui ! La plus difficile de toutes les expériences possibles ! Se maquiller ! Mais ça , elle en parlera dans un autre texte Héhé .

 

 

Enfin bref ! Nous grandissons , nous changeons , mais la base reste toujours  la même , l’esprit ne fait que s’enrichir de ce que nous pouvons apprendre . Et Halluciole elle , elle en a appris des choses .

 

  

Partager cet article

Repost0