Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Hallucinante Luciole
  • : Et si on faisait un tour dans la tête d'un être étourdi et écervelé ... ?! Une Histoire , ne reste qu'une Legende parmis d'autres ...
  • Contact
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 12:55

 

friends.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Bref ,

 

Bref , Je devais me réveiller à 9h .J’ai arrêté le réveil , et je me suis dis que je rajouterai 30 minutes . Je n’ai pas réussi à me rendormir, je faisais attention à l’heure chaque 2 minutes. Je me suis levée , et j’ai mis une première tenue . Elle était trop colorée . Puis une deuxième , trop fade . J’ai remis ma tenue fétiche , colorée AVEC du noir . J’ai regardé dans le miroir , premier angle , deuxième angle , troisième angle . Effectivement , j’avais de grosses fesses . J’ai reveillé ma sœur. Elle s’est préparée . On s’est disputées . On s’est réconciliées . Elle m’a volé mes boucles d’oreilles. On s’est encore disputées . On est sorties . On a pris un Taxi , puis un bus . On a parlé du temps qu’il faisait , de la tenue d’une fille , de son avenir , de ma casquette , ENCORE du temps qu’il faisait . Elle m’a demandé si dans le bus y avait toujours des personnes qui se collaient aux culs des filles ,j’ai rigolé et j’ai répondu calmement : OUI !

On est arrivées à sa faculté . on est rentrées. On s’est perdues . J’ai vu plein de monde , des garçons pour être précise.  Des grands , des petits , des maigres ,des musclés , des bruns , des blonds , des rastas , des fashions , des moches , des beaux . Je rêvassais .   On a pris son emploi du temps. J’étais jalouse . Durant une heure entière , je l’accablais de mots et de lamentations sur le fait qu’elle allait avoir beaucoup de temps libre. On est sorties , on devait attendre notre maman . Il y avait du soleil , beaucoup de chaleur . 5 minutes , 10 minutes , 20 minutes . AH c’est elle , la voiture noire , la petite tête . NON fausse alerte . 30 minutes . On a vu des filles avec des talons marcher dans de la boue , d' anciens camarades de classe qu’on a pas voulu saluer . Un beau mec en t-shirt blanc . Une fille avec de grosses fesses . J’ai demandé à  ma sœur , si j’avais les mêmes fesses qu’elle . Elle m’a dit «  oui » en criant . La fille s’est retournée . On a rigolé . 37 minutes .J’ai revu la fille . Elle avait un très gros postérieur. J’allais pleurer , j’ai rendemandé à ma sœur pour qu’elle dise « non » . Elle a dit « oui » . 40 minutes .  J’ai recommencé à me lamenter . Ma mère a klaxonné , elle est enfin arrvée , on est parties voir mon père .

On est rentrées dans un restaurant  . On a commandé des tagliatelles fruit de mer . Je n’ai pas fini mon plat . J’ai appris à ma sœur à manger comme une fille . Elle m’a crié dessus . Elle a mangé comme un mec . Maman l’a regardé avec des yeux tueurs . Elle a mangé comme une fille .

Mon pére est arrivé . Il s’est disputé avec ma mère . J’ai voulu ne pas y penser . Je hais les mariages . Je hais les disputes . On a fini . En allant à la voiture , on est passés devant une boutique «  VETMATEX » . FLASHBACK. Lui et moi marchant main dans la main , et lui qui me sort «  Vetmatex : Ils vendent des vêtements en LATEX ? » . J’étais souriante . Maintenant j’avais un air affreux .

Dans la voiture , pour faire chier la maman , on a chanté d’anciennes chansons en criant très fort ! Elle a chanté encore plus fort . C’est bien notre mère .   Arrivées à la maison, j’ai fais une sièste . J’ai rêvé de secret story , et d’avoir loupé ma soutenance . Je me suis réveillée . Je suis tombée . J’ai rigolé , et j’ai pris mon pc pour écrire ce texte .

 

Bref , une journée comme les autres .

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 01:09

VILLA

 

 

 

En souvenir du bon vieux temps :


Villa des « Hudson » , Belle et grande maison entourée de petites fleurs fines et colorées , une brise légère qui survolait aux côtés des fenêtres ,peintes en bleu ciel et blanc , on pouvait entrevoir de par les vitres , une silhouette qui ne bougeait presque pas , figée a sa place , on comprenait facilement que c’était celle d’un homme ayant une quarantaine d’années , fort avec des épaules larges , on ne pouvait apercevoir le reste de son corps , qui lui était vautré sur un canapé couleur miel , qui paraissait tout neuf et bien moderne pour une villa comme celle-ci ! On remarquait cet air étourdi que le monsieur avait , ses yeux montraient une sorte de tristesse et de haine , tout en donnant une lueur d’innocence , tel un enfant voulant être protégé par sa maman .


On pouvait apercevoir autour de lui , de sublimes tableaux donnant un spectacle radieux de la nature , des petites tables décorées , Une télévision dernier cri , éteinte , sur une commode provenant du 19 eme siècle surement .Les murs peints en vert clair , rendaient le salon accueillant et lumineux , Les petits cadres  sur les coins , donnaient un air enfantin a la pièce ,Rangés l’un à côté de l’autre , démontrant un jeune couple , Beau et heureux . Sur la première photo on distinguait une Studieuse femme aux cheveux châtain foncé , un sourire aux perles , et une taille de guêpe , embrassant un homme grand et costaud qui la tenait de par les hanches  et la serrait contre lui . On percevait aussi d’autres images , comme la même demoiselle faisant la cuisine , ou  un pique nique … Juste derrière ces petits carrés dorés se trouvait  une énorme bibliothèque contenant des livres de cuisines des albums , des illustrations ,des romans et même de vieux dictionnaires !

 
On remarquant toutes ces choses diverses , on se demanderait même ou se trouvait la femme de cette demeure , celle qui s’occupait de tout , qui faisait la cuisine , qui rendait ce lieu aussi charmant et paisible , car à vue d’œil , ce monsieur assis était le portrait exact du jeune homme sur les photos mais en un peu plus agé , avec une chevelure plus grisâtre et un petit ventre qui montrait son nez !
En conclusion on devrait rechercher la jeune demoiselle , qui elle aurait pu changer aussi âpres toutes ces années , seulement , aucun bruit dans la maison , aucune présence . On pouvait même entendre les feuilles des arbres tomber au jardin .

 
Soudainement , Mr hudson se leva d’un pas lourd en regardant sa montre , il s’efforça de ne faire aucun bruit , avec se s pas pesants, Puis ,s’en alla du coté du porte manteau mis a coté de la porte d’entrée , il enfila une jacket marron , et eu un petit sourire au lèvres ,ayant l’air pressé !

 
En ouvrant la porte , il glissa un petit pendentif dans sa poche, qui se trouvait sur la petite table a côté des chaussures , puis s’en alla vers une petite sortie juste a coté du jardin , un peu etroite .On sentait une odeur salée , et un air frais . Dans son chemin , il ne prenait aucune minute afin de profiter du paysage qui l’entourait , tête baissé , il dégringolait ces escaliers mal faits .. jusqu'à en arriver à du sable , oui oui , du sable fin , qui ralentissait sa marche si rapide . Le soleil qui  commençait a se coucher illuminait le visage de Mr hudson , on pouvait distinguer ses pupilles en plus clair .. 

 
Sentant l’odeur de la mer , bercé par le son des vagues , et en contemplant les écumes , il commença a se balader au long de la plage .il avait  cet air nonchalant et timide , il se retournait de temps a autre , pour voir l’horizon . Il eu plusieurs fois des sourires accablants quoi que surprenants  vu que rien ne se passait entre temps. On pouvait facilement imaginer , qu’ il errait dans ses souvenirs , qu’il repensait a des moments passés , des moments vécus , qu’il se rappelait une blague , un baiser , ou ELLE , oui Elle cette femme qui ne n’était plus présente dans la maison , cette femme qu’il avait perdu lors d’un naufrage . Elle lui manquait . Et lui comme vaillant chevalier lui rendait hommage chaque jour , à la même heure , pour ne jamais l’oublier , pour lui prouver qu’il l’aime encore , et qu’il restera fidele . Il repensait a ses traits , a ce qu’elle disait , aux erreurs innocentes qu’elle faisait , il marchait tout en essayant de la sculpter devant ses yeux , tout en s’imaginant qu’elle était a ses cotés !Et a chaque seconde ou il y croyait dur comme fer et voulait la prendre dans ses bras , il serrait ce petit pendentif qui appartenait a sa dulcinée .

 
Arrivé au bout de sa route ,Mr hudson , rajeuni et plus joyeux , retourna chez lui ; les yeux écarquillés , apparemment pour lui , la vie avait soudainement repris son cour . 

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 12:20

185963_165857093465515_100001236771124_357286_5511452_n.jpg

 

 

 

 

 

Choquée , offusquée , chiffonnée , vexée , mortifiée … Je ne pourrais trouver de mots aussi forts  qui pourraient définir par exactitude ce que je ressentais au moment précis .

Je venais de me réveiller , peu de lumière qui se faufilait de par les rideaux , j’avais cette sensation d’être engourdie , les yeux encore a demi-fermés j’ai tendu ma main a la table basse afin de pouvoir m’aider à me soulever , je me suis assise sur le lit , enfoui mes petits pieds qui étaient légèrement gonflés dans leurs pantoufles , puis j’ai marché lentement le long de la chambre , vers la grande armoire , en faisant attention a ne point trébucher et me retrouver par terre … Le long de ma traversée , j’étais un peu surprise par mon ombre , puis par mon reflet dans la glace . Maniaque comme je suis , et surtout ancienne ronde , j’ouvris les yeux plus vite que le vent , afin de voir si j’avais pu accumuler quelques kilos en trop , dans des endroits assez peu communs … 

Presque collée au miroir , je vis tout d’abord mon visage , que je trouvais assez fatigué , j’avais une petite mine. Passant ma main dans mes cheveux  , que je trouvais assez ternes par la même occasion . Je fis un petit sourire moqueur , puis  quelques pas en arrière , j’essayais de voir mon corps , du cou au pieds …

Pétrifiée , je suis restée glacée devant mon reflet , cette réservation inhabituelle , a fait remonter une angoisse sans pareil en moi .Mon cœur battait très fort , mes mains tremblotaient , jusqu'à ce que mes mains , d’elles mêmes se sont rejointes , sur mon nombril ,un nombril ROND , et lisse , un ventre énorme … j’étais enceinte .

Un petit être se trouvait en moi , il avait un cœur , un corps , une âme , j’allais devenir mère .

 

 

Comme les rêves peuvent s'avérer dévastateurs ...

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 22:51

3025603166_1_3_clWZgmhw.jpg

 

 

 

 

 

Aujourd’hui 15 septembre , anniversaire d’un certain  « S . B » , oui .

J’ai souhaité un joyeux anniversaire , j’ai voulu rester POLIE . Mais après quoi ? Après lui avoir fait mal , trahi sa confiance et blessé .

 

Aujourd’hui , je veux m’excuser , me faire pardonner , demander à ce qu’il puisse oublier ce que j’ai du lui faire , ce que j’ai pu lui faire endurer . Il me donnait tout , me respectait, m’adorait , et moi de mon côté , je ne faisais pas réellement attention à ce qui se passait , je restais passive , et je continuais mes erreurs et mes conneries habituelles .

 

J’étais hébétée , une vrais abrutie , troublée et déchirée par un  ancien amour , je ne pouvais me permettre qu’on me donne des compromis ou des ordres , je n’arrivais plus à comprendre le fait qu’une personne veuille seulement me protéger , m’avoir pour elle , ou simplement me montrer qu’elle tienne à moi .

Ces gestes , ces comportements que j’ai pu arborer il y a de cela un bout de temps , je les regrette amèrement .

Car « moi » , personne qui cri souvent haut et fort « Ne fais à personne , ce que tu ne  voudrais pas qu’on te fasse » , j’ai naturellement  , fait le contraire  de ce que j’étais fière de dire suivre comme principe de vie . Arrogante que j’étais , et irrespectueuse envers les sentiments d’une autre personne .

 

Je l’avoue et je le clame haut et fort , j’ai été stupide , méchante , sadique , et limite garce dans mes propos et gestes , et je n’en suis guère fière .

 

 

Alors je m'excuse . Il se pourrait qu'il ne me pardonne jamais , et je le comprendrais , mais je suis profondémment désolée .

 

 

FIN .

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 09:59

 

 

 

2909357913 small 1



 

Parce qu'un jour il prendra ma main et on s'envolera. 

Parce qu'un jour ce monde ne sera plus le notre et on vivra de nos rêves. 

Parce que de moi tu feras la plus belle, la plus amoureuse. 

Parce que pour l'éternité nos prénoms dans les étoiles s'inscriront. 

Parce que nous serons Roméo et Juliette et que tous nous envieront. 

Parce qu'ils seront tous jaloux et voudront nous séparer. 


Assez bavardé. 


Parce qu'un jour je me réveillerais en retard, dans tes bras, que je te frapperais de m'avoir laissé dormir. Parce qu'un jour de pluie, tu viendras me chercher, je serais trempée et tu me serreras et me diras que d'avoir les cheveux mouillés me rend parfaite. Parce qu'un jour, tu enverras ce petit sms sur mon portable qui avant de m'endormir me bercera. Parce qu'un jour, avant mon examen oral d'anglais tu m'appelleras et me diras que je suis la meilleure. Parce qu'avant que je rentre pour mon emploi, sur mes lèvres tu déposeras un baiser histoire de m'encourager. Parce qu'avant de te quitter, tu me tiendras et me murmureras que je vais te manquer. Parce que une nuit tu sauras que je ne suis qu'à toi et tu ne voudras plus me lacher. Parce qu'un jour on sera couché dans le divan, qu'on rigolera comme deux possédés et qu'on se balancera les coussins dans la gueule. Parce qu'un jour je prendrais mon pistolet à eau et que par un matin d'hiver je te réveillerais, tu m'engueuleras pour me tremper à ton tour. 


Parce que je ne crois pas au prince charmant. 

Mais parce que je sais que je te trouverais. 


Qui a dit qu'on ne pouvait aimer éternellement? 

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 15:36

 

 

cupcakes

J'aime qu'on me surprenne , qu'on me  dise de jolies choses , même si ce ne sont que de jolies paroles bien travaillées , j'appelle ça un effort considérable qui permet à ce qu'on se sente plus à l'aise , je ne parle pas de mensonges NON, je parle de fluidité et de drague continuelle , d'une personne qui puisse te changer une tomate cerise , en une fraise onctueuse . Exemple : au lieu de dire " BORDEL LE BIGASS" , le fait de dire " Oh le rouge te va un ravir !  Et ça fait ressortir tes formes , les plus importantes hein" pourrait tout changer . le fait que tu sois avec ta copine et que tu dises à quelqu'un au téléphone " oué , je sors là , je suis avec quelqu'un la " au  lieu de dire " Oui , je suis avec *prénom*/ Ma copine la " pourrait encore TOUT changer ..


J’aime qu’on puisse me faire rire , et faire attention à moi , pas trop de galanteries non , mais plutôt de petits gestes qui puissent tout dire … Qu’on me fasse sentir que je suis devant la virilité en personne sans pourtant être trop fier et imbus de sa personne .

J’aime qu’on  discute avec moi , en toute confiance et me laisser être cette personne sensible qui ne comprend plus rien .

 

La spontanéité , oh que oui , être spontané , bon dieu ce que j’adore les personnes qui ne savent pas comment ou pourquoi elles ont dit telle ou telle chose , ces personnes qui ne planifient rien à l’avance et suivent leurs petites envies , en faisant en sorte de les faire découvrir aux autres .

 

Oui , en faisant un peu le tour de toutes ces choses que je viens de citer , je ne peux avancer qu’un seul terme : Subtilité !

Je trouve que les personnes ayant ce don , peuvent réellement tout se permettre , et donc avoir plus de chances à arriver à leur fin .

J’aime tellement de choses que je  ne sais plus vraiment par quoi je suis attirée ..


 

La vie est ainsi  faite , peu de gens savent réellement ce qu’ils veulent  , mais rare très rares sont ceux qui savent ce qu’ils ne veulent pas .

 

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 23:16

 

 

20173_108571269155880_100000090239042_203876_4551209_n.jpg

 

Le 13/09/11   à   Zurich

 

Cher .... ,

Je m'étais jurée de ne plus jamais t'écrire ici, pas comme ça, je lui avais promis à lui aussi. Parce qu'il y a des gens qui peuvent lire, parce qu'il y a des gens qui rapportent, qui critiquent, qui se moquent, qui se servent de vos paroles pour vous faire de la peine. Volontairement ou non. C'est là qu'on se rend compte que malheureusement une bonne majorité fait parti de ces gens qu'on qualifie de "méchant". Alors avant il y avait nous, et puis il y a eu mes écrits. Ceux d'un ange. Mais qui ne répond pas. Je voulais lui libérer mes tourments, mais il ne veut plus écouter.

Mon visage n'a pas fière allure derrière le sourire que chaque jour j'exécute. Je suis celle qui joue le rôle de poupée, qui revêtit son maquillage éclatant, juste sous les yeux des copains. Parce que les amis sont devenus minimes. J'ai été très déçue par ces gens que j'appelais autrefois "meilleure ami", "soeur de coeur"... Il parait que c'est ça à 20 ans, on tourne des pages sans s'en rendre compte et la vie prend une tournure totalement différente. Je pensais que ça ne changeait pas grand chose, mais au contraire. J'avais tort. Oui, moi je sais le dire. J'ai eu tort.

Et j'ai mal. Mais un mal qui ne peut normalement être avoué, mais personne ne sait comment à l'intérieur de moi je me sens. Si seulement je pouvais exprimer ma douleur, torturée. Chaque soir, quand tombe la nuit, les larmes me dévorent les yeux, et je suffoque, en pensant à tout ce que j'ai à l'intérieur. J'aurais aimé qu'il n'y ait que le reste... Or il y a son prénom. C'est de trop. Et c'est à la fois ma joie de vivre, et mon malheur. Une fois encore, je n'ai que les sanglots pour parler, que dis-je? Des torrents qui empoisonnent mon coeur. Je suis brisée, j'ai été jetée comme un vase recollé. Et quand je suis tombée, je me suis éparpillée. Je n'étais pas capable auparavant de me relever, et il m'a tendu la main, un temps, si long, jusqu'à ce qu'il s'envole. Je n'ai qu'une étoile pour me réconforter. Je n'ai qu'une peluche pour me consoler. Un sms parfois erroné, et des incompréhensions par milliers. Je ne souris plus, ou que très peu. Parce qu'un masque hypocrite finit par s'effondrer, et qu'elle n'est pas moi.

 

J'aurais aimé être trop fière que pour en parler. J'aurais aimé être une garce pour ne pas souffrir. Ou juste moins. Parce que faire confiance ce n'est pas pour moi. Parce que naïve, je crois. J'ai envie de donner une chance à tout le monde, parce qu'une personne n'est pas l'autre. Je ne dois pas en vouloir au futur pour ce que m'a fait le passé. Ca devient difficile tu sais. Il m'arrive souvent de dire que je voudrais être la princesse d'une nuit, mais c'est ma façon à moi de ressentir un soupçon d'affection. Quelques-uns ont compris qu'un terrible secret m'habite. Quelques-uns ont compris ce qui chaque nuit me hante. Il a pris mon coeur. C'est normal, je lui avais donné. Je t' ai dit que j'étais colérique? En silence.

L'agressivité avec ceux que j'aime. Et la gentillesse avec ceux que je déteste. Ai-je le droit de dire que je souffre, alors que des millions voir milliards de personnes souffrent eux, aussi. C'est triste tout ça. Un souvenir me fait fondre en larmes. Et ces jugements... J'ai dépassé cette mentalité que de dire une chose pour en attendre le contraire, mais certains esprits ne peuvent pas entendre les paroles. Il y a ces quelques phrases que j'aime, et que je te montre à toi aussi.

« Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même... »

C'est dur de se dire que c'est la fin. Juste celle d'un chapitre. Mais un qu'on n'arrive pas toujours a tourné. Surtout quand on est forcé de mentir, et juste sourire. Ca s'appelle faire plaisir. Je collectionne les "courage petite luciole" et réponds gentiment par "merci :) ca va aller." C'est vrai, ça finira par aller de nouveau, parce que j'aurais guéri. Je me sens malade aujourd'hui. La maladie d'amour... Et je fais signe que je suis forte, que cela ne m'atteint pas, et au lieu de cela, derrière le décor, je suis éprise d'une attaque de panique, parce que je sais que ce n'est pas vrai. Je ne suis pas comme ça. Je suis fragile, pas de chance. J'ai ce sentiment de mourir, réellement. Et je déteste ça. J'ai toujours détesté attiser la pitié. Pourtant c'est ce que je m'inspire. A 20 ans, c'est comme si j'en avais 16, mais avec un recul en plus. Comme si au fond, je n'avais rien compris.

L'autre jour, il m'a dit que j'étais un petit être plein de suprises. L'autre jour, il était heureux de me savoir comme ça. J'ai appris qu'un autre essayait de me connaître calmement et avait compris que je cachais quelque chose. 

Personne ne sait à quel point je peux avoir mal. On me répète que la tristesse se lit dans mes yeux. Que je ne mérite pas ça. Le mot souffrir est strident à mon oreille, mais colle à merveille. Je me sens usée. Les échecs s'enchaînent, mais finiront par s'arrêter. Et aujourd'hui j'ai parlé... Pour rien? Non je ne crois pas, quelque part, je me sens mieux.

Il ne restera pas.

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 21:44

pm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

      On nous dit souvent " Un de perdu et dix de retrouvés " , Seulement on oublie de mentionner que ceux de retrouvés ne valent

pas celui de perdu 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vision de la jeune femme , fut détournée  par le bruit du klaxon d'une voiture  qui démarrait . Le cœur de la jeune fille se mis a battre la chamade , bouche entrouverte , sensation de peur de stupéfaction et de vertige intense . 

Oui , elle s'aperçut elle-même , voulant traverser la rue , vêtue d'une jolie jacket , un haut mauve claire , un jean serré et une paire boots , cheveux relâchés et  protégés par un bonnet beige , sourire aux lèvres ..

Arrivée à l'autre bout du trottoir , elle fut abordée par un jeune homme séduisant  au sourire éclatant , qui la pris par les hanches et l'embrassa tendrement .. 

Au même moment  ,contemplant ce paysage bizarre et tordu qu'elle avait sous les yeux , , notre belle s'accouda a un mur ,  se toucha les lèvres  essayant de sentir  ce baiser qu'elle était entrain de regarder .. Soudain, elle eu une sorte de serie de visions , de flashbacks , concernant sa vie avec le jeune homme se trouvant devant elle ...

Le jour de leur rencontre . Un 8 octobre aux environs de 20 heures  , elle le comprit grâce a la première image de sa vision qui montrait un mur au papier peint rose , dessus une horloge en l' effigie d'Elvis Presley  , et en dessous un calendrier ou se trouvait la date .  Une autre image apparue, montrant le nom du restaurant ou se trouvait ce mur , le «  peechies » ,  et elle –même se débâtant avec la porte de cet endroit .

Ayant enfin réussi a ouvrir la porte , elle fit tomber son sac , et se fut une main d'homme vaillant qui vint l'aider  . Le coup de foudre naissait  !

Un autre flashback  fit son apparition , le jour de leur premier rendez-vous , tourné au désastre à cause de la gaffeuse attitude de notre jolie blonde , mais fini en beauté , au moment ou chacun devait rentrer chez lui ..

Et bien d'autres par la suite , leur premier baiser , leur premier match de baseball, leur première dispute , bien que particulière avec de la vaisselle qui survolait le long de la rue ! Ces évènements là commencèrent à apparaitre en même temps d'un coup, d'une vitesse surprenante .

Jusqu'à ce que le dernier s'arrête et commence a repasser tel un film dans son esprit  , elle revit la même scène que celle a laquelle elle avait assisté , elle , portant sa jolie tenue en jacket , traversant la rue , retrouvant l'homme de sa vie ,puis main dans la main marchaient lentement , profitant de la pluie qui les mouillait , et rigolaient tel un vieux couple complice ...

Jusqu'à ce que deux  personnes les interpellèrent dans une petite ruelle , sortirent  des revolvers et leur demandèrent de leur passer tout l'argent qu'ils avaient . De peur pour sa dulcinée , le jeune homme demanda gentiment aux voleurs d'épargner la jeune fille et de la laisser partir , et qu'en échange il leur donnèrent ce qu'il voudrait ... Seulement ces derniers ne firent rien , tirèrent sur le jeune homme lui volèrent sa jacket et s'en allèrent ..

La jeune fille , elle , était dévastée , agenouillée aux cotés de son homme , pleurait et appelait à l'aide ...Cependant à l'arrivée de l'ambulance , c’était étrop tard , son âme avait pris le large vers d'autres horizons , les limbes peut être ...

Avant de l'emmener , les ambulanciers eurent l'idée de vider la poche du jeune homme et de donner ses affaires a la fille, ils lui passèrent  un porte carte , un Klinex , et une boite  à bijoux .

Une boite a BAGUE .

Oui , il comptait la demander en mariage , il comptait faire d'elle sa femme . Elle ouvrit le petit cube , et pris la bague dans sa main . Les rayons de soleil apparaissaient et faisaient briller tellement cette bague , qu'elle n'arrivait plus a la distinguer dans sa main. Se retrouvant  yeux a demi fermés , elle sentit son ventre se nouer ...

En  les rouvrant , se vit habillée d'une jolie tenue blanche , pieds nus et visant dans un désert  ou la chaleur était seul maitre . Elle chercha vainement a appeler de l'aide , rien ...

  

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 21:33

zeypreky.jpg

 

      Escape to the stars,  feeling so free ...

 

 

 

 

Elle dansait , vêtue légèrement , cheveux dorés mi-tressés , gesticulait telle une fumée ,paraissait si paisible , si vivante, pieds nus , soleil ardent  ...

Rivage lointain , Homme âgé , ténébreux , aux cheveux longs noirs , avec une guitare à la main , et jouant dessus tel un magicien muni de sa baguette et jetant des sorts de milles spectres psychédéliques .

Notre danseuse elle , suivait le rythme avec ardeur , ne regardait Jamais vers le côté de l'artiste , mais les mouvements qu'elle projetait montraient son attirance pour le son qu'elle entendait ..

D'un air inattendu , elle s'arrêta , et contempla avec stupéfaction cet horizon qui se trouvait en face d'elle . Un désert , sans début ni fin ,fis le tour d'elle-même , et ne retrouvera même pas le guitariste  , tout était vide ... Le son s'entendait toujours par contre . Elle suivi d'un pas peu confiant l'harmonie , marcha pas à pas devant elle , jusqu'à ce qu'elle trébucha sur un objet la blessant au pied ..

L’ayant pris dans la main , elle remarqua que cet objet brillait violement . En changeant d'angle , le reflet  la toucha directement aux yeux ...  Yeux ré-ouverts quelques secondes plu tard , elle  sentit ses poils s'irriter , ses pieds commencèrent a geler , sur sa joue une goutte d'eau gisait .Levant les yeux au ciel , elle remarquait qu'un orage se préparait , pris peur ,puis détourna  son regard vers l'horizon qu'elle commençait a apprécier .Seulement , au lieu d'un endroit inhabité et isolé , elle se retrouva en pleine ville citadine , des voitures , du bruit , des marchands ,des boutiques ...

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 23:48

664962904.jpg

 

Cher journal


...






As-tu déjà ressenti ce sentiment qui montrait que tu étais immonde à en gerber ?! Ce sentiment d' infériorité face aux autres , ce sentiment d'inutilité et décadence qui entourait ta Vie ? une simple remarque , un simple geste ou regard peut tout changer , tout modifier , comme si ma vie se découpait et se recollait toute seule ....

As-tu déjà ressenti cette boule au fond de ta gorge , la tête qui se cogne contre le sol et une ardente douleur au niveau de la poitrine ?

Eh bien moi je ressens ces choses , "Rimette est immonde", est ce une dépression ? personne ne sait , même pas moi d'ailleurs ! Il paraît que je suis une personne considérée comme "Sympathique" , bizarre comme quoi tout le monde peut dire du n'importe quoi .... En ce moment j'ai l impression d'avoir dégringolé du haut d 'une montagne jusqu'au bas , bien au loin ....Mon petit coeur tout mou est bel et bien écrabouillé !
Qu'ils arrêtent leurs clichés et leurs préjugés, L'amour a toujours eu et aura toujours des Limites , il n'ya pas de prince charmant , ni de personne parfaite , l'amour fera toujours souffrir quoi que l'on puisse faire , on pourrait même s'éjecter sur une île déserte ça ne pourrait servir a grand chose ...!

Ces événements répétitifs qui regagnent du terrain sur ta vie , ces petites choses qui l'égratignent ...!
As-tu déjà ressenti que ceux que tu aimais perdaient leur éclat de jour en jour et quiun jour ils pourraient disparaître ? Sommes-nous donc tous aussi aveugles? Personne ne prend-t-il conscience que tout peu subitement s'arrêter? Je repensais à ça pour différentes raisons, que je ne citerais pas ici... C'est bien difficile de réaliser, de s'imaginer... Actuellement, j'ai les yeux défoncés par mon écran, par la lecture que j'ai effectué il n'y a pas une heure... Et je réfléchis...Et si du jour au lendemain tous ceux a qui je tiens disparaissaient ??! Je serai sans doute déchirée , d'ailleurs je commence a avoir cette impression ...suis-je de plus dans ce cercle maudit , suis-je aussi perturbée par l'idée de me retrouver seule ou de ne pas être appréciée ? c'est bizarre comme quoi j'ai toujours été une personne indifférente et comme tout a pu changer aussi vite ,C'est déprimant de se dire qu'au fond, on est qu'une poussière supplémentaire dans ce gigantesque univers!

Comme le sentiment de se balancer au dessus du vide. Sentir le néant et l'indifférence s'emparer peu à peu de soi, ça en devient effrayant. Avoir ce sentiment d'être comme morte à l'intérieur. Absence d'émotions, comme si je devenais une vulgaire statue sous eau. Une mauvaise herbe qui pousse en plein jardin, je ne ressens même plus le besoin d'être cueillie. Je voudrais pouvoir errer dans ces roseaux pour toujours. Le sentiment qui m'habite n'est pas désagréable, il est dangereux.

Je nais bien que je sois déjà morte. Je suis sur terre pour quelles raisons? Quel est le but qui fera de moi une personne à sens? Qui fera de mon être quelqu'un d'utile? Car il est bien triste de se dire que si je suis ici et que je ne sers à rien, il me reste à mettre fin à cette vie indifférente et sans intérêt. Je n'ai pas fait le choix d'être ici, on me l'a imposé, et si je me décide à rester stoïque face à tout évènement, c'est causer mon propre suicide. Or, je ne veux pas mourir. Pour certains, c'est une demande, pour d'autres une crainte et certains en restent sans avis. Je fais partie d'une catégorie qui s'interroge, qui provoque et la désire. Mais de loin.


Je voudrais tellement dire ce que je ressens a celui que j'aime , dire ce que je ressens a ceux que je déteste , dire ce que je ressens Haut et Fort , dire que je ne veux plus être l'Amie ou la soeur , ni même celle avec laquelle on peut se vanter avec , je veux être le Tout pour une fois , le Juste milieu , le point d' importance .....Je voudrais simplement redevenirMoi

" !

Partager cet article

Repost0